LA CANNEBERGE OU CRANBERRIE

Des chercheurs ont voulu mesurer l'efficacité du jus de canneberges à lutter contre les calculs rénaux, un problème mieux connu sous le nom de pierres aux reins. Le résultat fut probant puisque le jus a acidifié l'urine et pourrait donc être de mise pour prévenir et dissoudre les pierres.


La canneberge contient des anthocyanines, proanthocyanidines et du phénol; molécules bien connues pour leurs propriétés anti-cancérigènes. Plusieurs études démontrent qu'une alimentation riche en fruits et en légumes incluant la canneberge réduit les risques de certains types de cancers.

La canneberge renferme énormément d'antioxydants. C'est son action antiadhésive qui donne à ce fruit autant de vertus, en comparaison au bleuet, pomme, vin rouge, raisin et ce, d'après une étude du Cranberry Institute.


Les phyto-nutriments de la canneberge réduiraient le mauvais cholestérol (LDL) et augmenterait le bon (HDL), apportant ainsi un effet cardio-protecteur. En référence à une recherche publiée dans le journal Life Sciences, les chercheurs ont trouvé que la canneberge aiderait à prévenir les maladies cardiaques, cause de plusieurs décès. 


Bon nombre de chercheurs sont venus à la conclusion que la canneberge prévient les infections urinaires. En effet, certains composants empêcheraient les bactéries tel Escherichia Coli de s'agripper aux parois de la vessie. La bactérie E. Coli est la cause de 90% des cas d'infections des voies urinaires, qui se caractérise par une prolifération anormale de bactéries à l'intérieur de la vessie. Cette maladie touche 60 % des femmes au moins une fois dans leur vie.

Le fait d'obtenir un bon approvisionnement d'antioxydants est la meilleure défense pour ralentir le processus de vieillissement. Le processus de génération des radicaux libres peut perturber les fonctions cellulaires à tous les niveaux car, endommagée, la cellule n'est plus protégée et les agressions ont le champ libre. L'organisme neutralise naturellement les radicaux libres, mais la production de ces derniers s'avère, le plus souvent, trop élevée pour que le corps se défende. Les radicaux libres sont impliqués dans le vieillissement accéléré des cellules et l'apparition de nombreuses maladies dites «dégénératives»: cancer, athérosclérose, dégénérescence cérébrale, maladies inflammatoires, cataracte et de nombreuses pathologies aiguës.


Selon des chercheurs chinois, deux verres de jus de canneberge par jour pourraient contribuer à enrayer l'infection à Helicobacter pylori (H. pylori), la bactérie qui cause les ulcères gastriques et duodénaux, de même que le cancer de l'estomac.

 

Pour passer votre commande et découvrir la canneberge, cliquez ICI

Écrire commentaire

Commentaires: 0